103. ΑΙΣΩΠΟΥ ΜΥΘΟΙ. [Au v° de l'avant-dernier f.] Τέλος των του α'ισώπου (χ,ύθων. ύπο ΑΝ. NOT. κερ. οχφαγ. — In Vinegia per Giouanni Antonio & Pietro fratelli di Nicolini da Sabio. Ad instantia di M. Damian di santa maria. Nel MDXL1II. Petit in-4° de 32 ff. non chiffres, dont le dernier cntierement blanc, divises en 4 cahiers de 8 ff. chacun, signes A, B, Cr, DA. 29 lignes a la page pleine. Marque d'Andre Counadis sur le litre. Les feuillets 1 (v°) et 2 fr° et v°) sont OCCUpes par le Πίναξ τών μύβων τοϋ παρόντος 8(6λίου, disposo sur deux colonnes. Le texte des fables commence ainsi (f. 3 r°) : 'Αρχή τών μύθων τοΟ αίσώπου. 'Αετός χα; άλουπού. Get ouvrage est une version en grec vulgaire de cent cinquante fables esopiques de la Collection de Planude; mais le traducteur s'est servi d'un manuscrit different de ceux qu'on avail suivis jusqu'alors. On peut aiso- ment completer les nom, prenom et ethnique de l'auteur de cette traduc- tion. 11 faut certainement lire : ίιπό ΑΝ[δρονίχου] ΝΟΓ[χίου] ΚΕΡ[χυραΙου]. Bibliotheque royale de Munich, A. Gr. b. 47. Andronic Nocius ou Ndntios1 elait originaire de Corfou. Ap'res la con- quete de son ile natalepar les Turcs, en 1537, il alia chercher asile a Ve- nise, oil il exerca pour vivre le metier de calligraphe. La Bibliotheque de l'Escurial possdde quatre manuscrits executes par lui pour Diego Hurtado de Mendoza, alors ambassadeur de Charles-Quint a Venise*. Le plus ancien 1. Ainsi que nous avons deja eu Γ occasion dc lc faire observer, les Grecs de cette epoque, scmblables en cela a ceux d'aujourd'hui, aimaicnt a modifier lcur nom ίπ\ το έλληνιχώτερον. Le personnagc qui fait l'objet de la presente notice donna lui aussi dans cette innoccotc manie, car il orthographic son nom au moins de trois facons differentes : 1° Νοΰντζιος (dans la souscription de 1'Escorialensis T-I-14, dale des 24 novembre et 9 deccmbrc 1541); 2· Νούχχιος (dans la souscription de YEscorialensis T-II-4, date du 22 avril 1542; ct dans celle de V Escorialensis Q-I-10j date du 12 mars 1543); 3· Νούχιος (dans les Άπο- δημίαι ct dans la souscription de YEscorialensis Φ-Ι-2, date du β fevricr 1543). Lc nom veritable est certainement Νουντζιος, lcquel n'cst autre chose que l'italicn Nunzio (mcssa- ger), comme le prouvcrait au besoin la traduction latine Nuntius, qui figure daps la sou- scription du n° 80 (voy. ci-dcssus). II n'epargna memc pas son prenom Άνδρόνιχος, que nous trouvons, dans les Άποδημίαι, transforme en Νίχανδρος. 2. La cote de ces quatre manuscrits est donnee dans la note prece
ΑΙΣΩΠΟΥ

ΑΙCΩΠΟΥ ΜΥΘΟΙ

  1. Βιβλιογραφικό Λήμμα
  2. ΑΙCΩΠΟΥ ΜΥΘΟΙ